REVUES EN KIOSQUE

 Nous vous présentons ici une sélection de livres et de revues traitant de sujets en liens direct avec l’adoption.

  • Brochure à l’attention des professionnels de santé :

La fondation Mustella a édité un guide à l'usage des professionnels de santé rédigé par le Dr Pascaline de Dreuzy (pédiatre, CHU Necker Enfants-Malades, Paris), le Dr Jean-Vital de Monléon (CHU de Dijon, anthropologue, membre du Conseil supérieur de l’adoption) et le Dr Anne de Truchis (pédiatre, et Bahvani Cherer, psychologue, CH de Versailles). La brochure est gratuite et téléchargeable.  

  • Numéro spécial Enfances et psy – n° 29 – édition Erès L’enfant dans l’adoption.

Dossier très complet, articles des meilleurs auteurs : Claire Brisset, Janice Peyré, Jean-Louis Le Run, Nazir Hamad, Sophie Marinopoulos  

  • Le journal des professionnels de l’enfance N° 39 de mars/avril 2006

Dossier spécial 50 pages « Adoption, rêve et réalités ». 

  • Le journal des psychologues consacre son N° 239 de juillet/août, à l’adoption et plus particulièrement aux origines. 

  • L’apprentissage du corps après l’accident de Eve Gardien édition PUG (témoignages vécus).  

  • Code du handicap 2009 édition Dalloz

Tous les droits et devoirs de la personne handicapée au plan social, juridique.  

  • « Où on va papa ? » de Jean-Louis Fournier édition.

Stock Magnifique et terrible témoignage d’un père de 2 enfants handicapés, dont l’un est décédé dans son jeune âge. Pour éviter la souffrance de la question « Qu’est-ce qu’ils font ? », l’auteur se cantonne dans un retrait protecteur. Aujourd’hui, alors qu’il se sent vieillir, pour qu’on ne les oublie pas, parce qu’il dit ne pas avoir été un bon père, il leur dédie son livre. « On n’a pas eu à s’inquiéter de ce qu’ils feraient plus tard, on a su rapidement : rien ». Ne voulant pas se montrer trop triste, le masque de la causticité à son endroit ne dissimule pas le discours âcre, une souffrance de père qui aurait tant voulu l’être : « ils n’ont que de la paille dans la tête ? Même les toubibs n’ont pas su nous le dire… ».