LIVRES POUR LES PARENTS

  Guides pratiques – guides juridiques

 

  • Le guide de l’adoption, Janice Peyré, Marabout (2002, 2006, 2009 et régulièrement mis à jour)

Avec ses hauts et ses bas, ses angoisses, ses doutes, mais aussi ses espoirs et ses élans, l’adoption est une histoire d’amour. C’est le message que délivre ce livre très complet qui propose un accompagnement de l’adoption, de sa réflexion en amont de l’arrivée de l’enfant dans une famille, en passant par la constitution du dossier et la recherche des origines.

  • L’adoption : du projet à l’enfant de Sophie Le Callenec, Vuibert, 2006 (régulièrement mis à jour)

Ce guide sera le compagnon indispensable des personnes commençant ou poursuivant des démarches d’adoption, qui désirent comprendre le plus simplement les méandres de la procédure d’adoption tout en se préparant à accueillir au mieux, l’enfant vers lequel elles cheminent.

  • L’adoption en 150 questions-réponses de Pascale Lemare et Agnès Muckensturm, Larousse, 2013

Très original dans sa conception, ce livre accessible et vivant est rythmé par les questions que tout parent ayant le projet d’adopter peut se poser. Les réponses très précises d’une responsable d’un service d’adoption départemental et les témoignages d’une quinzaine de professionnels (famille d’accueil, président de conseil de famille, correspondant d’organisation d’aide à l’adoption à l’étranger, psychiatre …) apportent une information complète et actuelle, nourrie d’exemples et de cas concrets. Tous les aspects psychologiques, médicaux ou administratif sont abordés, de l’abandon à l’adoption, jusqu’au conséquences de l’adoption dans la vie d’adulte, avec le souci constant de placer l’enfant au coeur de ce projet familial à construire.

  • L’adoption : comprendre l’enfant, accompagner les parents de Delphine Rouquès, Albin Michel coll. Bibliothèque de la famille, 2008

Pour que l’adoption soit une nouvelle chance pour un enfant, il a besoin d’être compris, aidé. Et les parents aussi. Delphine Rouquès, psychologue, spécialiste de l’adoption, consultante au sein d’une ONG, donne aux parents les outils nécessaires pour accueillir et accompagner au mieux l’enfant adopté : selon son origine, son âge et celui des parents au moment de l’adoption, la constellation familiale, les étapes qu’il traverse de la petite enfance à l’âge adulte, ses difficultés particulières et ses troubles. Mais ce livre éclaire également les parents sur leurs propres sentiments : lors de la préparation à l’adoption, au moment de l’accueil de l’enfant, sur les relations qu’ils ont chacun avec lui et face aux questions qui peuvent surgir dans le couple. Ce guide psychologique irremplaçable accompagnera les parents dans leur cheminement, mais aussi des adoptés devenus adultes qui y reconnaîtront des éléments de leur histoire.

  • L’enfant adopté dans le monde (en quinze chapitres et demi) de Jean-François Chicoine, Patricia Germain, Johanne Lemieux, Editions de l’Hôpital Sainte-Justine, 2003

Inspirés par les milliers d’enfants que les auteurs ont rencontrés au cours de leur carrière,  ce livre a été conçu « pour les parents hantés par des questions sans réponse ; il a été pensé aussi pour les intervenants, souvent isolés face à la détresse des familles ». Un ouvrage complet écrit par trois spécialistes de l’enfance internationale parmi les plus réputés.

  • Naître là-bas, grandir ici : l’adoption internationale de Jean-Vital de Monléon, Belin, 2003

Pour comprendre pourquoi tant d’à priori entourent encore cette façon d’être parent et enfant, l’auteur (pédiatre au CHU de Dijon, où il a créé la « consultation d’adoption outremer ») interroge le poids que l’Histoire fait peser sur les mentalités et analyse ce qui se passe dans d’autres cultures. Sont aussi abordés les thèmes de la santé, les aspects juridiques de l’adoption, l’éthique et la morale dans l’adoption. Un livre destiné aux parents adoptifs qui y trouveront les informations pratiques sur les démarches à effectuer, mais aussi un soutien pour cette nouvelle vie avec leur enfant. Une source d’information également pour tous ceux qui sont en contact avec des enfants adoptés : famille et amis, médecins, enseignants, psychologues, magistrats…

  • La normalité adoptive : les clés pour comprendre l’enfant adopté de Johanne Lemieux, Edition QuébecAmérique coll. Adopteparentalité, 2013

Vous songez à adopter, vous êtes sur le point d’accueillir un enfant par adoption ou vous êtes déjà parent adoptant ? Ce livre vous apportera des réponses et surtout des solutions concrètes pour exercer ce rôle de parent, à la fois semblable et différent de la parentalité biologique. Fondée sur des connaissances scientifiques solides, une longue expérience professionnelle et sur le vécu de milliers de familles adoptives, l’auteure vous offre l’essentiel de son approche éducative et psychosociale : l’adopteparentalité.

  • Créer des liens : adoption et maternage de Cécile Flé, éd. L’Instant Présent, 2014

Maman adoptante de deux garçons, Cécile Flé a expérimenté le maternage proximal et l’éducation non-violente dans leurs nombreuses dimensions. Enrichie par ce vécu, elle accompagne en tant que thérapeute énergéticienne les familles adoptantes, les parents qui traversent des difficultés relationnelles avec leurs enfants, les enfants « difficiles », ébranlés par leur histoire, et les enfants « étiquetés ». A travers des ateliers et des conférences, Cécile Flé contribue également à faire connaître ces merveilleux moyens de tisser des liens que sont le portage, le massage, l’accueil respectueux des émotions.

  • Parents par adoption : des mots pour le quotidien de Blandine Hamon, Enfance et Familles d’Adoption, 2009

Pensé et organisé au fil du développement de l’enfant, ce livre aborde des questions que nous nous posons tous : l’histoire de l’enfant de la naissance aux séparations, le quotidien avec lui (questions d’autorité et de violence), sa scolarité, la sexualité des enfants, l’adolescence. En face des blessures et des forces extraordinaires avec lesquelles les enfants arrivent vers nous, il y a nos blessures mais aussi nos atouts. Ce livre aide chaque famille à identifier ses failles, mais aussi à reconnaître ses atouts. Pour que parents et enfants puissent mieux poursuivre leur chemin ensemble.


Essais

  • Vivre et grandir dans l’adoption : entre appartenance et quête d’identité de Cécile Delannoy et Catherine Vallée, Editions La Découverte

  • Au risque de l’adoption : une vie à construire ensemble de Cécile Delannoy, Editions La Découverte, 2006 

L’auteur, mère adoptive et aujourd’hui grand-mère, a voulu savoir comment était vécue l’adoption de part et d’autre, parents adoptifs et enfants adoptés, puis comprendre les séquelles possibles, traces laissées en chacun par une histoire difficile, un passé douloureux. Véritable travail d’enquête avec témoignages et analyses, ce livre se veut avant tout le reflet d’une vie à construire ensemble.

  • Parents de cœur de Sherrie Eldrige, J’ai lu, 2006

Adopter un enfant est un projet merveilleux, mais aussi un parcours semé d’embûches. Qu’on le veuille ou non, l’enfant que l’on s’apprête à faire sien a une particularité : celle d’avoir été, un jour, abandonné. L’auteur, elle-même enfant adoptée, aborde sans tabou les non-dits liés à la souffrance de l’abandon. Elle rappelle aux parents adoptifs que certains des traits de caractère et des besoins de l’enfant sont directement liés à la cicatrice qu’il porte en lui. Afin de les aider à progresser, les répond à toutes leurs questions.

  • Moïse, Œdipe et Superman… de l’abandon à l’adoption de Sophie Marinopoulos, Catherine Sellenet et Françoise Vallée, Fayard, 2003

Moïse, Œdipe et Superman : trois enfants abandonnés, trois enfants adoptés. Que signifie s’inscrire dans une nouvelle famille avec son propre passé, construire un nouveau lien de filiation appelé à résister aux épreuves du temps ? Avec des cas concrets et des témoignages, ce livre ouvre la réflexion sur les thèmes de la parentalité, et des origines (avec notamment la question de l’accouchement sous X).

Abandon – Accouchement sous X – Attachement

  • L’enfant adopté : comprendre la blessure primitive de Nancy Newton Verrier, De Boeck, 2e édition 2007

Un livre qui détaille les effets de la séparation des enfants adoptés d’avec leur mère de naissance sur l’attachement et la création du lien. Il donne une explication de certains de leurs comportements, et reconnait leur souffrance. L’auteur, maman de deux filles dont une adoptée, en donne un éclairage qui apportera compréhension et encouragement à tous ceux qui se sont sentis abandonnés dans leur enfance, ainsi qu’à leur famille. Livre traduit par Françoise Hallet, maman adoptive, membre fondateur de PETALES (Parents d’Enfants présentant des Troubles de l’Attachement Ligue d’Entraide et de Solidarité).

  • L’adoption : d’une fracture à une renaissance de Anne Decerf, Chronique Sociale, 2001

Quittant son milieu d’origine, sa culture et ses parents biologiques, l’enfant qui va être adopté entre dans son nouveau foyer porteur d’une brisure existentielle. Comment cette fracture se laissera-t-elle réduire ? Une fois la réduction faite, quel parcours suivra le développement affectif de ce jeune sujet appelé à grandir auprès de parents qui n’ont pas le statut de géniteurs ? Les parents adoptifs trouveront ici des points de repère essentiels pour mieux se situer au sein des processus affectifs, éducatifs et sociaux liés à l’adoption. Quant aux professionnels, ils disposeront d’un nouvel outil de travail qui, à coup sûr, améliorera leur accompagnement des enfants adoptés aussi bien que de leur entourage.

  • L’enfant et la souffrance de séparation : divorce, adoption, placement de Maurice Berger, Dunod, 1997

L’auteur décrit les principaux processus psychiques provoqués chez l’enfant par la séparation (divorce, adoption, séparation). Il dégage ainsi les spécificités d’une véritable pathologie du lien pour définir les diverses prises en charge thérapeutiques à mettre en œuvre : on ne guérit pas de la séparation.

  • Le bébé face à l’abandon, le bébé face à l’adoption, sous la dir. de Myriam Szejer, Albin Michel, 2003

Pour mieux comprendre la situation des bébés abandonnés puis adoptés et celle de leurs parents de naissance ou adoptifs, en France ou à l’étranger, juristes, historiens, anthropologues, psychanalystes, pédopsychiatres, sages-femmes, assistantes sociales, pédiatres, obstétriciens et psychologues apportent ici leur contribution au débat.

  • Le complexe de Moise : regards croisés sur l’adoption de Diane Drory et Colette Frère , Albin Michel, 2006

Moise reçut dans sa corbeille d’adoption un bel héritage. Et pourtant il se révolta contre son peuple adoptif. Si tout humain se construit avec le complexe d’Oedipe, l’adopté, lui doit y ajouter le complexe de Moise qui caractérise sa filiation. L’amnésie infantile n’efface rien : un enfant adopté est toujours tiré des eaux, celle de sa mère biologique et il reste inconsciemment imprégné des paroles qui ont été dites en ce temps-là. Comment faire, de ce murmure laissé en héritage, une force vive ? Soutenir son processus d’identification à la filiation adoptive ? Lui garantir le droit à la double loyauté ? L’aider à intégrer dans son histoire la blessure de l’abandon ? L’accompagner au cours de ses interrogations sur ses origines ?… Douze adoptés, tous adultes, répondent à ces questions à travers le récit de leur vie, qu’ils ont confié à Colette Frère, celui de leur parcours, jonché de bien de paradoxes dont il faut trouver le sens. Un sens mis en lumière par le regard que Diane Drory, psychanalyste pose depuis plusieurs années sur les questions d’adoption.

  • Attachement et adoption : outils pratiques pour les parents de Deborah D. Gray, De Boeck coll. Parentalités, 2007

Ce livre est avant tout destiné aux parents adoptifs et d’accueil et leur présente d’une façon claire les différentes étapes du développement de tout enfant, puis explique comment ces étapes peuvent être parcourues quand l’enfant a vécu l’abandon par sa maman de naissance. Il fourmille de conseils pratiques et de suggestions, le tout reposant sur des bases théoriques solides concernant l’attachement, le développement et les traumatismes précoces. Des sujets tels que les traumatismes, le deuil, le troubles de l’attachement, l’âge émotionnel par rapport à l’âge chronologique, les changement culturels, l’origine ethnique, l’exposition prénatale à l’alcool et aux drogues, mais aussi comment obtenir des diagnostics, identifier les défis familiaux et y faire face, former un cercle de soutien autour de la famille, rencontrer et travailler avec des professionnels de la santé mentale, sont abordés pour permettre aux parents d’évaluer le développement psychoaffectif de leur enfant, les défis particuliers de leur famille et comment permettre à leur enfant de développer son plein potentiel.

  • Souffrances dans l’adoption : pistes pour accompagnés les adoptés et les adoptants de Catherine Sellenet, De Boeck coll. Parentalités, 2009

Toute vérité n’est pas bonne à dire,dit-on et pourtant faut-il se taire sur les difficultés plus ou moins graves rencontrées par les adoptés et les adoptants ? Nous ne le pensons pas et nous prenons le risque d’entendre et d’exposer des souffrances cachées, masquées, indicibles jusqu’à ce jour. Ce livre n’est pas une dénonciation de l’adoption qui reste un moyen privilégié pour créer une famille ou l’agrandir, mais il ouvre un débat sur les souffrances de centaines de trajectoires brisées, sur des symptômes d’enfants difficiles à contenir, sur la solitude de certains parents et les difficultés rencontrées par les professionnels pour répondre à ces nouveaux besoins d’aide et d’accompagnement, L’adoption n’est pas seulement la rencontre magique des désirs, elle reste une aventure complexe, parfois semée d’aléas qu’il faut comprendre. Loin d’être fataliste, ce livre ouvre une porte, celle de l’espoir de travailler ensemble au devenir des enfants adoptés. Le lecteur y trouvera des témoignages de parents, d’enfants, des analyses de situations, des pistes pour intervenir et se former. C’est aujourd’hui que se prépare l’avenir de nombreux enfants adoptés, dont nous sommes tous solidairement responsables.

  • Accompagner la naissance pour l’adoption : Judith et bébé Joséphine de Catherine Schlack, Erés, Coll. 1001 BB, 2011


Témoignages

  • Abandopté ! ou le récit d’une vie magnifique de Andres Viret, Ed. Le Locle, 2009

L’auteur né en Colombie a été adopté par une famille suisse à l’âge de 4 ans. Il raconte ici son enfance heureuse dans son nouveau foyer et se livre à cœur ouvert sur les étapes qu’il a du franchir.

  • AbanDon Adoption : quand la mère se retire de Edwige Planchin, L’Harmattan, Coll. Au delà du témoignage, 2011

Un bébé naît. Ses parents le confient aux services sociaux afin qu’il puisse être adopté. Cinq semaines après avoir vu le jour, l’enfant décède. Avec une sincérité touchante, l’auteure raconte l’histoire de son fils, ou plus exactement celle de leur rencontre. Un récit poignant et une réflexion nouvelle sur le diagnostic anténatal, l’interruption de grossesse, l’annonce d’une maladie, l’abanDON – au sens de DONNER des parents à un enfant – et le deuil. Un témoignage intime, audacieux sur des sujets encore très tabous.

  •  Récit d’adoption : du désert à la source de Gérard Lefebvre, L’Harmattan, Coll. Histoire de vie & formation, 2008

Quitter le désert et rejoindre sa source… A un moment ou un autre l’attirance est trop forte, l’envie de savoir l’emporte sur toute autre raison, il faut juste être prêt. L’auteur adopté à l’âge de six ans, a attendu sa cinquantième année pour oser enfin découvrir la vérité abritée au cœur de son « dossier » : cette vérité tant redoutée mais néanmoins indispensable à la compréhension des motifs de toute adoption.

  • Dis merci ! : tu ne connais pas ta chance d’avoir été adoptée… de Barbara Monestier, Anne Carrière éd., 2005

« Estime-toi heureuse, tu ne connais pas ta chance ». Combien de fois n’avais-je pas entendu cette phrase depuis mon arrivée en France ? C’était quoi, ma chance ? D’avoir été adoptée ? D’avoir quitté le Chili où j’avais une existence si misérable ? Mais, pour moi qui n’avais jamais rien connu d’autre et n’avais aucun point de comparaison, c’était ça, la vie ! Oui, bien sûr, j’avais de la chance puisqu’on m’avait choisie. Mais moi, je n’avais rien choisi du tout ! Allais-je devoir toute ma vie dire merci ? Vingt ans après, Barbara Monestier raconte comment, jour après jour, elle a appris à se réconcilier avec son histoire. Un témoignage courageux sur l’adoption, vue du côté de l’enfant.

  • Fille de l’Asie : une histoire d’adoption de Patrick Combes, L’Harmattan, 2005

Abandonner, adopter : deux faits également mystérieux qu’il faut interroger. Mais Saigon (Hô Chi Minh-Ville), cité de l’imaginaire et de la mémoire, est aussi une métropole fascinante. Partir chercher un enfant au Vietnam est donc une entreprise singulière : une aventure et une rencontre, une découverte, mais aussi un voyage intérieur. Ce récit mêle le quotidien et l’analyse, pour témoigner de cette quête entre toutes étrange – celle d’une petite fille d’Asie. Regard sur le Vietnam, sur l’histoire du pays, réflexion sur l’abandon, l’identité, l’origine, ce livre traite des faits – et des mythes que suscite l’Asie – dans l’éclairage de leur dimension humaine.

  • Messages de mères inconnues de Xinran, Philippe Picquier éd., 2011

Une fois de plus, Xinran nous emmène au cœur de la vie des femmes chinoises – étudiantes, femmes d’affaires, sages-femmes, paysannes – toutes hantées par des souvenirs qui ont marqué leur vie d’une empreinte indélébile. Que ce soit à cause de la politique de l’enfant unique, de traditions séculaires destructrices ou de terribles nécessités économiques, des femmes ont été contraintes de donner leurs filles en adoption, d’autres ont dû les abandonner – dans la rue, à la porte des hôpitaux, dans les orphelinats ou sur les quais de gare -, à d’autres encore, on a enlevé leurs petites filles à peine nées pour les noyer. Ces récits, Xinran n’avait jusqu’à présent jamais pu se résoudre à les rapporter – ils étaient trop douloureux et la touchaient de trop près. A toutes les petites Chinoises qui ont été adoptées à l’étranger, ce livre adresse un message poignant, pour leur montrer ce que leurs mères ont réellement vécu pour leur dire qu’elles ont été aimées et ne seront jamais oubliées.

  • Aller simple Paris-Cali : journal d’une adoption en Colombie de Guylaine Perez-Roujol, L’Harmattan, 2003

Ce témoignage est le récit d’une adoption. Étonnements, émotions, joies, colères, bouderies, tendresse, etc… sont au rendez-vous de cet ouvrage, ainsi qu’une description fine et objective de la vie en Colombie (pas toujours dans les quartiers les plus favorisés), vue par un témoin étranger, parlant espagnol et donc parfaitement capable de communiquer avec les colombiens. Un ouvrage sincère et émouvant. Les bénéfices de ce livre, s’il y en a seront reversés à Mi Casa (institut et collège accueillant environ 1500 enfants à Cali).

  • Adopte-moi quand même de Josette Dufour, Fayard, Coll. Les enfants du fleuve, 1991

Josette Dufour, enseignante, mère de trois enfants – dont Olivia, arrivée du Bangladesh il y a 15 ans – aborde un sujet qu’elle connaît bien, comme mère bien sûr, mais aussi comme responsable d’une association pour l’adoption d’enfants du tiers-monde. A ce titre, elle a rencontré de nombreux couples candidats à l’adoption et suivi les enfants après leur arrivée dans les familles. Actuellement, elle s’occupe plus particulièrement de l’aide sur place dans ces pays.

  • Adopté dans le vide de Christian Demortier, Fayard, 2001

Témoignage émouvant d’un jeune indien adopté dans une famille belge qui ouvre le débat sur les conséquences d’une adoption dans une famille étrangère, avec une impitoyable lucidité. L’adoption internationale ne cesse de se développer, il n’est peut-être pas inutile que les familles adoptives, mais aussi les enseignants et les éducateurs apprennent à lire, par delà les apparences, les tourments de ses enfants étrangers trop sages qui leur sont confiés. Le lecteur sera peut-être choqué par certains passages qui lui paraîtront excessifs.

 

Fictions

  • T’es pas ma mère de Prune Bergé, Actes Sud, 2001

Des lettres de femmes de différentes générations se croisent et tissent une réflexion sur les difficultés de la maternité, quand elle se vit sous le signe de l’abandon et de l’adoption.

  • Lune après lune : nouvelles de Cécile Flé, Ed. L’Instant Présent, 2011

Cécile Flé nous livre un texte intimiste, un recueil de nouvelles autour de maternités souvent considérées comme tabou.

  • Shâb ou la nuit de Cécile Ladjali, Actes Sud, 2014

Très tôt on m’expliqua que j’étais née dans une grande maison en Suisse. Qu’il y avait des enfants qui naissaient dans les ventres et d’autres dans les grandes maisons. Je tirai de cette vérité originelle me concernant une sorte d’orgueil tout aristocratique. Les grandes maisons c’était quand même beaucoup mieux que les gros ventres sales et mous en lesquels certains bébés avaient la malchance de croître. Et puis la Suisse restait un territoire idéal, pas vraiment terrestre, recouvert d ‘une neige tiède comme du lait. Une sorte de lieu intermédiaire, situé au seuil de la vie, où la nuit n’était qu’une fente ouverte sur le jour au sein duquel, un matin, la peur nous expulsait.

  • Le fils de Jean-Jacques ou la Faute à Rousseau de Isabelle Marsay, Ginko, 2012

Novembre 1746. Une sage-femme dépose à l’hospice des Enfants-Trouvés un nouveau-né âgé de deux jours. Il est le fils d’un certain Jean-Jacques qui s’apprête à conquérir Paris. Tandis que son père écrit le Discours sur les Sciences et les Arts, son fils est  envoyé en Picardie pour passer de nourrice en nourrice. Interrogeant la conscience et les contradictions de Rousseau, dont la faute sera révélée au grand jour par Voltaire, l’auteur pose cette question : comment le précurseur de l’Émile a-t-il pu abandonné les cinq enfants que lui donna sa compagne entre 1746 et 1752 ?